“No ordinary virtuoso.” _The Telegraph

“The composer [Thomas Adès] was in the audience, saluted Mr. Buratto, and, like the rest of us in Zankel Hall, realized we were experiencing an artist who is both illuminating and unafraid.” _ConcertoNet

Depuis qu'il a remporté le Concours international de piano Honens en 2015, Luca Buratto a été acclamé sur trois continents. Les critiques et les publics du monde entier reconnaissent en Luca Buratto un interprète exceptionnel. Il a été décrit comme « a name to watch » [une étoile montante] (The Guardian) et « No ordinary virtuoso » [un virtuose hors du commun] (The Telegraph). Selon le magazine International Piano, sa façon de jouer est « masterly » [magistrale]. Ses interprétations du compositeur britannique Thomas Adès, très appréciées par le compositeur, témoignent de la polyvalence de Luca Buratto, « artist who is both illuminating and unafraid » [artiste à la fois éclairant et sans peur] (ConcertoNet).

Les apparitions récentes de Luca Buratto comprennent des récitals en solo et des concerts d'orchestre dans des lieux prestigieux tels que le Wigmore Hall, le Zankel Hall du Carnegie Hall, le Gilmore Festival Rising Stars à Kalamazoo, le Berlin Konzerthaus, le Teatro alla Scala de Milan, le Royal Festival Hall, le Roy Thompson Hall et le Victoria Concert Hall à Singapour.

En tant que soliste, il a collaboré avec des directeurs tels que Hans Graf, Karina Canellakis, Claus Peter Flor, Jader Bignamini, Thomas Søndergård et avec des orchestres tels que le London Philharmonic, le Calgary Philharmonic, La Verdi de Milan, le Toronto Symphony, le Magedburg Philarmonie et le Edmonton Symphony.

Aussi à l’aise en récital solo qu’en concert, Luca Buratto a participé à des nombreux festivals tel que le « Progetto Martha Argerich » à Lugano et le festival de Verbier en Suisse, le festival Busoni en Italie, le Marlboro Music Festival et le Music Academy of the West aux États-Unis et encore le Ottawa Chamber Music Festival et le Banff Centre au Canada.

Ses interprétations de Robert Schumann ont particulièrement suscité des éloges. A propos de son CD Schumann / Davidsbündlertänze, Humoreske & Blumenstück (Hyperion Records), Alex Baran de la revue Wholenote Toronto a écrit: « Buratto plays with such a conviction that you immediately know he is certain he has revealed Robert Schumann’s true voice. It’s a deep connection that he sustains effortlessly through the entire recording. Hear him live if you can. » [Buratto joue avec une telle conviction qu’on sent immédiatement qu’il a certainement révélé la voix authentique de Schumann. C'est un lien profond qu'il maintient sans effort apparent pendant toute la durée de l'enregistrement. Si vous le pouvez, écoutez-le live].

Luca Buratto est une personne qui croit à l'importance de la musique en tant qu'outil puissant favorisant la justice sociale et il joue souvent pour soutenir des organisations à but non lucratif telles que "Progetto DDD Onlus" à Milan, "The Red Pencil" et "Superhero Me" à Singapour, le projet "BRAHMSaMILANO" et "Primavera di Baggio".

Edda Ponti et Davide Cabassi ont été les premiers maîtres de Luca Buratto. Après avoir obtenu son diplôme du Conservatoire de Milan en 2010, il a obtenu un Master au Conservatoire de Bolzano. En tant que « Theo Lieven Scholar » au Conservatoire de la Suisse italienne de Lugano, il a obtenu le Master of Advanced Studies sous la direction de William Grant Naborè.

Parmi d'autres réussites, Luca Buratto a obtenu en 2012 le troisième prix et le prix du public du concours international Robert Schumann.

Il est intervenu sur des chaînes de radio nationales et dans des programmes télévisés tels que BBC Radio 3, Radio France, Radio 3 RAI, WFMT, WQXR et Canale 5.

A l’heure actuelle, il continue son perfectionnement avec Kirill Gerstein à Berlin.

Biographie

Photography by Clarence Aw & Colin Way

Website Design by Daniela Massarani